Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Flying Taurus

Articles récents

Les inventions de Tesla

11 Juillet 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Science

En 1899, Tesla emménage à Colorado Springs et poursuit ses expériences sur les ondes terrestres et atmosphériques. Trouver de nouvelles formes d'énergies gratuites à la surface du sol comme dans les airs demeure sa grande passion. Alors qu'il étudie un phénomène connu sous le nom de la résonance Schumann, il élabore une théorie pour utiliser des nouvelles sources d'énergies illimitées qui profiteraient à tous les humains de la Terre.

Il existe autour de la Terre une cavité qui résonne à une fréquence d'environ huit cycles par seconde. Cette cavité est comprise dans l'espace entre le sol que nous foulons et l'ionosphère. Cette bande, qui fait environ 60 kilomètres est une caisse de résonance tridimensionnelle dans laquelle on peut transmettre de l'énergie électromagnétique de 8 Hz, sans presque aucune atténuation. La résonance Schumann tire ses mégawatts d'énergie des éclairs qui se produisent plusieurs fois par seconde partout dans le monde.

C'est à peu près comme un enfant qui tiendrait un ballon retenu par une corde. Tesla était si créatif qu'il projetait d'utiliser son émetteur d'énergie pour frapper le ballon d'électricité avec une pulsation électrique qui répartirait cette énergie dans l'ionosphère, et au moment précis où cette énergie arriverait de l'autre côté de la Terre, Tesla aurait envoyé une autre pulsation électrique, et ainsi de suite jusqu'à ce que l'énergie accumulée devienne si importante qu'elle puisse être captée par une antenne appropriée.

Tesla avait le projet de distribuer l'électricité à tous les humains de la Terre. A l'époque, il y avait deux ou trois milliards d'humains sur la Terre qui, le soir venu, vivaient dans le noir. Nous avions l'électricité mais les gens pauvres n'en disposaient pas. Tesla avait constaté que le monde etait divisé en deux : ceux qui avaient accès à l'électricité et ceux qui n'y avaient pas accès. Et il voulait que tous sans exception reçoivent l'électricité en cadeau.

C'est à Colorado Springs que Tesla met au point la technologie qui lui permet de produire des courants à très haute tension. Lorsqu'il met l'interrupteur en marche, les éclairs qui apparaîssent dans son laboratoire sont retransmis à l'antenne et à la boule de cuivre qui la surmonte. D'immenses éclairs bleus s'échappent alors vers le ciel et atteignent plus de 30m. Le tonnerre provoqué par ces éclairs s'entend à 25 km à la ronde. Pour Tesla, c'est un couronnement : de la foudre fabriquée par l'homme !

 

A Colorado Springs, il avait un transformateur de 56 kilovolts Ampères (kVA) que George Westinghouse lui avait donné, et qui pouvait atteindre 55 000 Volts. Il s'est servi d'un émetteur pour augmenter la puissance de ce transformateur et a si bien réussi qu'il a fait sauter quelque génératrices de la centrale de Colorado Springs située 40 km plus loin !

On a cru tout d'abord qu'il avait tiré tellement d'énergie de la centrale électrique que les génératrices avaient sauté. Mais aujourd'hui on pense plutôt qu'il avait capté de l'energie dans l'air ambiant à haute altitude et que cette énergie a été reconduite dans ces génératrices. Comme on ne peut pas réintroduire de l'énergie électrique dans des génératrices sans faire fondre les circuits..., bref on a refusé de leur vendre de l'électricité tant que Tesla et son assistant n'auraient pas réparé les génératrices.

 

Tesla conclue que le courant d'énergie de la Terre peuvent être utilisés pour transmettre de l'électricité n'importe où sur la planète. Dans des expériences de laboratoire, il démontre que des ampoules électriques sans fil peuvent être alimentées par une source d'énergie située à plusieurs kilomètres du laboratoire. Ces expériences ouvre la porte à une multitude de possibilités beaucoup plus sinistres.

La fréquence de résonance des ondes alpha du cerveau humain se situe entre 6 et 8 Hz. La résonance de Schumann vibre à une fréquence entre 6 et 8 Hz. Tous les organismes se situent à l'intérieur de cette même fréquence. Donc, le cerveau, la Terre et tous les organismes vivants ont la même résonance électrique : entre 6 et 8 Hz. En contrôlant cette fameuse fréquence de façon électronique, on peut influencer les ondes cérébrales de l'humanité entière.

Conscient des conséquences terribles que sa découverte pouvait avoir, Tesla décide de la mettre en veilleuse. Suite à ses expériences qui s'avèrent plus que concluentes, Tesla décide de quitter Colorado Springs et de revenir à New York. A la recherche de financements, il fraie alors dans le monde de la haute finance où il fait la connaissance du richissime banquier J.P. Morgan. Ce dernier se laisse vite convaincre par Tesla, qu'il connaît de réputation, d'investir dans un système de diffusion à l'échelle mondiale qui rapportera des millions. L'homme d'affaires décide d'investir 150 000 dollars. Même s'il doit concéder 51% de sa propriété intellectuelle sur l'invention de la radio à J.P. Morgan, en 1900, Tesla entreprend la construction de la légendaire tour de Wardenclyffe.

 

 

Tesla voulait prouver que l'énergie se retransmettait par ondes radio. Tesla avait convaincu ses investisseurs, mais c'était l'électricité qui l'intéressait avant tout. Alors que la tour est en construction, Tesla vient d'apprendre de Guilliermo Marconni vient de transmettre des ondes radio à travers l'Atlantique. Morgan menace de se retirer du projet. Loin de s'avouer vaincu, Tesla transforme le projet de la tour Wardenclyffe en un projet encore plus ambitieux. Il convainc Morgan qu'il peut ériger un système de tour qui lui permettra de capter l'énergie de l'ionosphère. Ces antennes géantes rendront possible la réalisation de son vieux rêve : celui de pouvoir transmettre l'électricité sans fil partout dans le monde, en d'autres mots, de l'énergie gratuite pour tous.

Tesla a été traité de fou, parce qu'il disait pouvoir générer de l'électricité sans carburant, sans énergie solaire et sans énergie éolienne. Et il le pouvait. C'était bien sûr quelque chose que les compagnies pétrolières voulaient empêcher à tout prix. Tesla était aussi capable de transmettre de l'électricité sans fil à travers l'atmosphère. Morgan a mit fin au projet lorsque les conséquences commerciales sont apparues. Ne voyant aucun profit à retirer des inventions de Tesla et convaincu qu Marconni monopoliserait la radio, Morgan se retire. Ironiquement, 40 ans plus tard, la cour suprême des Etats-Unis déclare que Marconni s'est servi des brevets déjà détenus par Tesla pour mettre au point sa technologie de la radio : Tesla est reconnu pour être l'inventeur de la transmission sans fil.

 

 

Certain croient que le fiasco de Wardenclyffe n'est pas qu'une affaire d'argent. Ils soutiennent que Tesla lui-même aurait sabordé son projet de peur qu'il ne tombe entre les mains de gens peu scrupuleux, causant ainsi plus de mal que de bien aux hommes et à la planète.

Même si à la fin Morgan a coupé les fonds pour le projet de la tour Wardenclyffe, ce projet n'a donc pas été stoppé uniquement par manque d'argent. Tesla y a mis fin parce que ses idées pouvaient servir à des fins militaires. C'est probablement la décision la plus sage qu'un scientifique peut prendre. Pour la première fois, Tesla reconnaissait en effet dans le New York Times que la tour de Wardenclyffe pouvait être utilisée pour abattre des avions. Il a donc fait marceh arrière avant qu'une catastrophe donc il aurait été responsable ne se produise. Parce qu'en étant capable de soutirer et de diriger l'énergie de l'ionosphère - quelque 2 Milliards de Volts - il était en mesure de détruire une ville. Une arme encore plus dévastatrice que la bombe atomique.

 

 

Tesla a-t-il découvert l'arme de destruction ultime ? La réponse à cette question n'est toujours pas claire.

Lire la suite

Du voyage dans l'espace à la relation entre la géométrie et la spiritualité

3 Juillet 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Science, #Spiritualité

La théorie du champ unifié d'Albert Einstein a cherché à unifier les forces de l'électromagnétisme et de la gravité, mais Einstein a été incapable de compléter la théorie de son vivant. M. Haramein a poursuivi cette théorie et jeté les bases de son achèvement. Ses solutions aux équations de champs d'Einstein, qui décrivent les propriétés d'un champ gravitationnel autour d'une masse donnée, intégrent les notions de couple, ou rotation, et l'effet de Coriolis, la déviation latérale d'un objet se déplaçant à travers la surface d'un corps en rotation causée par la rotation du corps, pour produire sa théorie du champ unifié.

En 2003, il a fondé l'organisation à but non lucratif, la Fondation résonance projet à Hawaï, Etats-Unis, qui est "dédiée à l'unification de toutes les sciences et philosophies issues d'une vision complète et appliquée de la physique qui sous-tend les rouages ​​de la nature." Flying Taurus vous partage cette traduction de l'interview donnée par Suprème Master TV avec M. Haramein sur la théorie du champ unifié.

 


Aujourd'hui, nous allons discuter d'un large éventail de sujets avec M. Haramein : du voyage dans l'espace à la relation entre la géométrie et la spiritualité. Au centre du concept de M. Haramein de l'Univers, il y a l'idée du «vide» ou de l'espace, avec qui nous interagissons et nous créons notre réalité. Dans ce modèle, chaque atome, y compris ceux dont nous sommes composés, est un trou noir qui absorbe à la fois l'information depuis le vide mais aussi qui rayonne de l'information comme un trou blanc, ou un trou noir opérant dans le sens inverse.

"Le vide pourrait être appelé Dieu. Il est partout, il sait tout, il peut être trouvé à n'importe quel endroit, il sait toutes les langues, il s'auto-organise, et il organise tout. C'est Dieu".



La puissance du vide peut-elle être appliquée pour résoudre les problèmes urgents tels que le changement climatique?

"Si nous commençons à comprendre cette nouvelle physique, si nous comprenons que l'atome est un mini trou noir qui est alimenté par le vide en continu - c'est pourquoi l'électron tourne depuis des milliards d'années sans apport d'énergie apparentenous commençons à comprendre les mécanismes fondamentaux de la création".

Regardez à combien s'élève la masse volumique du vide, qui est de 10 puissance 94 grammes par centimètre cube".

Du voyage dans l'espace à la relation entre la géométrie et la spiritualité

"Permettez-moi de vous donner une idée. Si je prennais toutes les étoiles de notre univers (il y a entre 100 et 300 milliards d'étoiles dans la galaxie et il y a des milliards de galaxies) et que je les mettais toutes dans un centimètre cube d'espace, la densité de ce centimètre cube serait 10 puissance 55 grammes par centimètre cube.

C'est 39 ordres de grandeur inférieure à la densité du vide. Or, nous savons qu'il est là.


Donc, si nous parvenions à extraire un milliardième de milliardième de milliardième de milliardième de pour cent de ce qui est là, nous aurions suffisamment d'énergie pour toute la planète. Il n'y aurait pas de pollution, il n'y aurait pas de sortie de carbone, et il y aurait une énorme quantité d'énergie pour tout le monde qui en a besoin, n'importe où, pour n'importe qui sur notre planète, et partout dans notre Univers".
 

M. Haramein estime que le moment est proche où la science va comprendre comment l'Univers fonctionne.

"Nous devons comprendre cette force fondamentale de la gravité et de la structure du vide pour le faire. Et nous sommes très, très près. Je crois que c'est imminent. Ce n'est pas en 20 générations à partir de maintenant. Je pense que nous allons voir que le changement dans notre génération. Je crois que nous allons voir que le changement dans les 10 prochaines années".

Le voyage interplanétaire ne sera plus un rêve quand cette nouvelle ère de la science sera arrivée.

"Je prédis que dans un très court laps de temps, et je parle de 20 ans et donc, les gens seront en mesure d'obtenir sur un vaisseau et de visiter Jupiter pour le week-end, aller sur la lune et ainsi de suite, tranquillement, juste parce que nous aurons compris comment utiliser les champs gravitationnels et nous serons en mesure de nous déplacer avec l'Univers au lieu de le combattre. Et je pense que c'est une partie très importante de notre évolution. Il est crucial pour l'évolution humaine de transcender les ressources limitées dont nous disposons sur notre planète".

 


"La géométrie sacrée est dite être une expression visuelle de l'Univers. Par exemple, le célèbre "Fleur de Vie" a été sculpté ou gravé dans de nombreux temples et lieux saints dans le monde entier. Une autre expression de l'Univers est la forme en double tore qui peut être observée dans les conditions météorologiques sur Terre".
 


"Beaucoup de maîtres qui sont en mesure d'atteindre ce point d'immobilité, ce point de singularité au centre de leur existence, témoignent effectivement du principe géométrique fondamental de la création. Ce double tore dont nous parlions est la fonction du continuum espace-temps, mais quand il va au point zéro, où il va à la singularité, l'immobilité absolue est présente, la géométrie va à la quantité minimale de vecteurs pour la stabilité, le montant minimum de vecteurs pour l'équilibre absolu. Il est à la recherche de l'équilibre absolu. Et il va où il est infiniment froid.

 



"Il s'agit donc de minimiser les vecteurs. Tout comme une goutte d'eau se refroidit et se transforme en un ensemble très spécifique de vecteurs, une géométrie dans quatre directions - la géométrie hexagonale - et donne le flocon de neige. Dans mon équation je montre que, en fait, le double tore est le résultat de ce cube octaèdre, cet arrangement tétraédrique, radiculaire, produisant de la rotation.

 

Mais dans la partie centrale de la rotation se trouve le calme. Et cet arrangement tétraédrique, ce tétraèdre, est comme une étoile 3D de David, une étoile à six branches 3D, que vous trouvez au coeur du Bouddha, et que vous trouverez dans la tradition juive".



La spiritualité est la physique que nous n'avons pas encore comprise.

 

"L'eau est la source de la vie sur Terre et est sacrée. Un nouveau-né est composé d'environ 75% d'eau. En bref, nous, les humains sont fondamentalement reliés à l'eau.

La géométrie à quatre dimensions est la géométrie est fondamentale pour la structure de l'espace-temps. Et en fait cette géométrie est adaptée à la géométrie de la structure de l'eau. Et c'est pourquoi toute la vie émerge de l'eau. Parce que l'information va de la structure de l'espace-temps de la molécule d'eau, puis la molécule produit de l'organisation biologique de notre biosphère. Et beaucoup, beaucoup de chercheurs chercher les graines de la conscience dans le cerveau.

 


Ils oublient que le cerveau est fait à 90% d'eau, (et) seulement 10% de matière grise. Et ils cherchent dans la matière grise, mais le fait est que si vous supprimez la matière grise, vous pouvez toujours avoir conscience. Par exemple, il est des gens qui sont nés avec très peu de matière grise dans la tête, surtout de l'eau, et que la fonction absolument normalement. Toutefois, si vous supprimez l'eau, vous êtes morts, non?"

 

 

"La méditation, on se place en harmonie avec l'univers, et la fusion avec la «divinité suprême» ou «Un» est mentionnée dans de nombreuses traditions spirituelles et religieuses".
 

La méditation est un moyen au cours de votre état ​​d'éveil d'entrer en contact avec la partie intérieure qui va vers la singularité. Ce sentiment de centre, c'est comme un axe de rotation de votre corps, est représenté dans la tradition védique, dans la tradition bouddhiste comme le vortex entrant dans la couronne (chakra), la spirale de la kundalini monte, et les chakras sont des octaves à chaque niveau .
 

Ainsi, le troisième œil, la gorge, le cœur, l'aura et le chakra sexuel et la base font partie des octaves de ces spirales qui se rencontrent au chakra du cœur. Alors maintenant, vous pouvez commencer à réellement décrire une partie de la connaissance la plus ésotérique en termes de physique et de la physique de la création, la physique qui fait advenir absolument tout.

Nassim Haramein croit que lorsque nous interagissons avec le vide nous recevons des feedbacks, créant ainsi notre réalité. Comment alors la loi du karma entre t-elle dans ce modèle?

À votre avis, y a-t-il une différence entre émettre quelque chose de positif ou quelque chose de négatif? Disons que quelqu'un fait quelque chose de positif, bon pour le monde, et que quelqu'un pollue un lac, ce qui est plutôt du côté négatif.


"En raison de ce feedback, cela vous sera renvoyé. La loi du karma est en fait la description de cette rétroaction fondamentale de la création. Donc, si vous envoyez beaucoup de pensées négatives dans le champ, alors très probablement beaucoup de choses négatives vont vous arriver à vous et à votre environnement qui vous entoure.

 

Et quand nous regardons notre environnement sur ​​notre planète, quand nous regardons nous avons apporté cette planète, essentiellement à bord de la destruction, en seulement 150 années de progrès technologique, c'est parce que la technologie que nous développons est principalement basée sur la guerre et sur la destruction et la concurrence.

Mais nous avons ce choix. Nous pouvons réellement commencer à nous mettre en harmonie avec la nature, pour enclencher une rétroaction des informations plus positives avec le vide. Et puis la technologie va aussi développer une technologie plus positive. Et la synchronicité qui se produira dans votre vie va commencer à soutenir votre chemin de plus en plus. Et il deviendra de plus en plus évident que vous avancez".

Afin de puiser dans notre véritable potentiel, nous devons nous tourner vers l'intérieur.


"Je pense que ce qui est important pour les téléspectateurs, c'est de savoir qu'ils ont un potentiel infini en eux, non pas de façon ésotérique, mais même dans leur existence matérielle; tous les atomes dont ils sont constitués sont une quantité infinie d'informations, et il y a donc une quantité infinie de connaissances déjà présentes en leur sein.

 

Ils peuvent y accéder s'ils prennent un peu de temps, même si c'est cinq minutes chaque jour pour simplement mettre leurs sens vers l'intérieur et aller vers cette singularité, aller vers ce point de silence en eux-mêmes.

La méditation, la prière ou toute technique qui leur permet de transformer leurs sens vers l'intérieur au lieu d'être à l'extérieur, de prendre le temps de se centrer, est ce qui leur permettra de se rapprochent de plus en plus près à cette singularité. Ils se connectent avec la nature infinie de leur existence, la nature infinie de l'espace autour d'eux et la sagesse infinie qui est déjà en leur sein. Et puis alors leur dharma va juste se dérouler normalement et à merveille, car tout le monde a un dharma. Tout le monde a une mission. Tout le monde a quelque chose à faire ici que c'est très important".



Nos sincères remerciements vont à M. Nassim Haramein pour nous avoir partagé sa brillante recherche sur la théorie du champ unifié et comment la physique et la spiritualité se combinent dans notre Univers. Que la Fondation Resonance Project ait beaucoup de succès en offrant au monde les plus nobles des solutions et des connaissances afin d'aider à mener notre civilisation dans un nouvel âge d'or.

Lire la suite

Une solution géométrique de la gravité

25 Juin 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Science

La structure de l'espace-temps est un treillis quantifié de Fleur de Vie scalaires infinies. En d'autres termes, l'espace lui-même est fait de discrets, superbes et minuscules petits paquets d'énergie: de la plus petite quantité de vibration que le spectre électromagnétique puisse fabriquer. Ces petits paquets sont ce que vous pourriez imaginer être des "pixels" qui composent l'univers mais, comme ils ne sont pas carrés mais sphériques, ils sont en fait appelés "voxels" (pixels en volume, NdT).
 


D'abord découvert par Max Planck, la plus petite distance que vous pouvez éventuellement mesurer est la longueur de cette universelle et fondamentale onde de forme dite longueur de Planck: 0.0000000000000000000000000000000001616cm
(soit 16,16.10^-35m)

Il est presque impossible de visualiser à quel point la longueur de Planck est petite. Toutefois, si vous imaginez un petit point gros de 0,1 mm (soit la plus petite chose que l'oeil nu peut voir) et faisiez exploser ce petit point comme un ballon de la taille de l'univers observable, la distance de Planck serait alors de 0,1 mm dans cet univers. Ou en d'autres termes, ce point original de 0,1 mm est environ à mi-chemin de l'échelle entre la taille de l'univers observable et la distance de Planck !

 

Nassim Haramein appelle ces paquets d'énergie minuscules Planck Spherical Units (PSU, soit Unités Spériques de Planck, NdT) parce qu'ils sont de forme sphérique, comme la plupart des autres structures que l'univers crée à toutes les échelles. Ces formes d'ondes sphériques se chevauchent et s'emballent parfaitement ensemble pour former la structure en fleur de vie 3D de l'espace lui-même.
 


Utilisant ces voxels universels, Nassim calcule combien d'entre eux tiennent à l'intérieur du volume d'un proton par rapport à combien sont présents sur la zone de la surface extérieure du proton (ou de n'importe quel trou noir). Ce rapport, une relation géométrique, correspond au champ de gravitation!

La gravité est essentiellement un ratio entre l'information à l'intérieur par rapport à l'information sur la surface des trous noirs dans un continuum
d'espace-temps holofractografique.


Nassim a découvert une façon quantifiée, pixélisée (voxelisée) de manière discrète de décrire la gravité dans laquelle tout ce que vous devez faire est essentiellement compter ces petites unités sphériques de Planck sans avoir à utiliser des équations tensorielles très complexes normalement nécessaires pour résoudre les équations de champ d'Einstein.

Une solution géométrique de la gravité

L'ironie de tout cela est que cette solution a été juste sous notre nez tout ce temps grâce à de nombreuses cultures anciennes codant cette relation géométrique directement dans leurs monuments et documents sous la forme du symbole de la fleur de vie.

 


Les détails peuvent être trouvés dans le dernier document de Nassim Haramein "Quantum Gravity Holographic Mass" ici: http://resonance.is/explore/quantum-gravity-and-the-holographic-mass-trailer-and-press-release/

source:

https://www.facebook.com/TheResonanceProject

Articles connexes:

Les particules Adamantines

Lire la suite

L'Espace-Temps en tant qu'information - un principe d'ordonnancement pour des systèmes vivants?

22 Juin 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Science

Le paradigme scientifique dominant ne considère pas l'Univers comme un système vivant. Cela provient d'un point de vue que l'Univers n'est pas connecté, mais mécanique. Quelle est la différence entre une conception mécaniste de l'univers (agissant comme des engrenages et rouages ​​d'une machine) par rapport à un système d'auto-organisation dynamique? Informations.
 


L'information est le tissu de connexion de notre Univers. Que sont des processus dynamiques? Des systèmes avec des opérations de remontée de l'information (comme une fractale), ce qui se traduit par une évolution non linéaire et par l'imprévisibilité locale. L'interactivité (Intercommunication) d'un tel système avec des éléments génératifs et innovants ont pour résultat une intégration exponentielle et de la syntropie. Loin des processus aléatoires et mécaniques envisagées comme la loi de l'entropie - ce qui en soi est un scénario très théorique d'isolement et de disconnectivité. La vision du monde non connecté et mécaniste ne perçoit pas de potentiel pour des communications non-locales (un réseau universel de renseignements) que peuvent engendrer des influences d'ordonnancement spécifiques qui sous-tendent l'ensemble des processus physiques. Cette puissante orchestration déterministe est largement au-delà de la compétence d'une telle vision du monde myope. La nature stochastique de la mécanique quantique - la théorie consensuelle du comportement fondamental de la matière - est le reflet de la fragmentation, de la vision du monde isolationniste. Cependant, même dans cette théorie, il est reconnu qu'un dispositif de mesure de taille infinie pourrait vérifier avec une certitude déterministe complète l'état quantique et les coordonnées de l'espace-temps de chaque particule dans une simple chambre. Hélas, un tel dispositif est impossible, car il s'effondrerait dans un trou noir. Pourtant, il y a un trou noir de cette ampleur qui mesure l'état de tous les quanta fondamentaux à chaque instant - et c'est l'Univers, puisque quand la masse de notre Univers observable est considéré en fonction de son rayon de mesure actuelle - notre Univers obéit à la condition de Schwarzschild, c'est à dire à la condition d'un trou noir.

    
"Chaque chose découle d'un choix binaire"
    
- John Archibald Wheeler

Comment l'information est elle le tissu de connexion du cosmos? N'est-ce juste qu'un résumé - qu'une déclaration non physique? Non-pas. John Archilbald Wheeler, un des physiciens les plus éminents du 20e siècle et collègue d'Einstein, a développé des équations géométriques qui décrivent l'origine des caractéristiques les plus fondamentales de la matière - comme la charge et la masse d'une particule - l'un des domaines les plus actifs de la recherche même aujourd'hui (avec des notions artificielles d'un boson de Higgs). Ses formulations ont produites ces caractéristiques seulement à partir de la géométrie de l'espace-temps, tirant donc ainsi «charge sans charge» et «masse sans masse» - comme des caractéristiques émergentes de la structure et de la dynamique de l'espace-temps. Alors que Wheeler est celui qui, aux côtés d'Einstein, comprennait la primauté de la géométrie - il a réalisé plus tard qu'il y avait une source encore plus fondamentale : c'est l'information - inventant ainsi la formule "it from bit". C'est à dire que tout «ça» (tout objet NdT) vient de «bits» - unités de base de l'information. (Coïncidence, Wheeler a également formulé une solution à la gravité quantique, appelée l'équation de Wheeler-DeWitt - mais comme il n'a pas besoin du temps, les physiciens l'ont considérée comme irréelle - ne réalisant pas que ce que nous expérimentons comme le temps n'est en fait qu'une évolution localisée d'un sous-système à travers le structure de l'espace, mais pas un changement dans la structure de l'espace à l'échelle globale de l'Univers - temps de l'intrication quantique).

La structure géométrique de l'espace-temps est un moyen de codage d'information - de pixels de Planck. Les dynamiques de l'espace-temps transmettent et traitent l'information. Et la structure et l'évolution de l'espace-temps détermine et engendre les caractéristiques physiques de la matière et des forces dans l'Univers. Physiquement, que sont des pixels de Planck? C'est à dire, de quoi est physiquement fait l'Espace-Temps ? La réponse est de quanta electromagnétiques de point zéro. Il s'agit d'un champ électromagnétique qui remplit tous les modes imaginables. Qu'est-ce que cela a à voir avec la biologie? Outre la conclusion évidente que nous sommes fondamentalement faits de quanta électromagnétiques (d'espace lui-même) - il a une incidence directe sur la nature des processus biologiques de l'information (systèmes d'auto-organisation) et probablement la source de la conscience. Parce que nous sommes chacun une unité fonctionnelle d'un moyen de traitement d'informations qui est le tissu le raccordement de l'univers.

 


Univers et / ou neurones

Quel est ce une image ? Une tranche de cerveau montrant la vue microscopique de neurones? Une simulation par ordinateur de la distribution de la matière et des galaxies dans l'Univers (basé sur les valeurs observées de la matière noire dite et l'énergie sombre)? Ou peut-être la mousse quantique du vide (espace-temps)? Faites votre choix. Est-ce que cela forme la fonction de récapitulation à ces échelles (ce qui arrive à l'échelle dans les 4 dimensions spatiales de l'Univers observable)?

 


Planck échelle du réseau

L'image ci-dessus donne une idée du réseau de l'espace-temps à l'échelle de Planck. Tout comme les filaments de «matière sombre» qui relient les superamas galactiques ensemble, ou les dendrites qui relient milliards de neurones - des points nodaux en forme de treillis (Le World Cristal de Planck-Kleinert) sont reliés par des filaments constitués de ponts de Planck-Einstein-Rosen (Construisant l'Espace-Temps avec l'intrication quantique). Et tout comme la propagation des signaux électriques à travers le réseau synaptique du cerveau - faisceaux de lignes intenses de flux électrique et magnétique à travers le réseau de Planck de l'espace-temps (champs de vortex de Poynting).

Il y a une réitération de fractale à travers la magnitude de dimension. Tout comme un transistor peut fonctionner comme une unité binaire (par la présence ou l'absence d'une charge électrique), ainsi aussi le peut un seul atome ou une seule particule subatomique - ou, comme Wheeler la exposé - les oscillateurs harmoniques du vide quantique de Planck, l'espace lui-même. Ce n'est pas nouveau, cela est connu comme le principe holographique. Cependant, ce qui est souligné ici est que ce medium d'encodage de l'information peut être connecté dans un réseau de trou de vers continu - permettant des transmissions d'information non locales, c'est à dire supraluminique. Cela signifie que tous les secteurs de l'espace-temps agissent comme un volume d'informations de codage - elles ne sont pas isolées - il s'agit d'un réseau de traitement d'informations multiples.

Ce que le lecteur peut retenir de cette discussion, c'est que notre structure biologique et l'environnement de notre biosphère semblent être autre chose qu'un résultat isolé de certaines fluctuation aléatoires (un coup de chance) et beaucoup plus partie d'une autoroute de l'information, d'un incroyable réseau qui relie tous les points de notre Univers et générant des structures d'auto-organisation complexes de multivers très avancées auprès desquelles l'information conduit constamment la transformation à travers toutes les échelles dans une évolution coordonnée et étonnamment rapide. Dans ce point de vue là, ce ne sont pas seulement la physique de notre univers unifiée à la complexité biologique dont nous sommes une partie, mais c'est de l'ensemble de la structure de l'Espace-Temps qui est une manifestation de ce que nous avons appris à décrire en tant que conscience, ou si vous voulez, d'un feedback d'information sur toutes les échelles produisant la conscience de soi.

Par: William Brown & Nassim Haramein

En savoir plus:

Time from quantum entanglement – http://arxiv.org/pdf/1310.4691v1.pdf
The Planck-Kleinert World Crystal – http://users.physik.fu-berlin.de/~kleinert/papers/planckklcZN.pdf
Building up spacetime with quantum entanglement -http://arxiv.org/pdf/1005.3035v1.pdf
Poynting vortex field - http://astroreview.com/issue/2012/article/the-gem-theory-of-the-unification-of-gravitation-and-electro-magnetism

 

source : http://resonance.is/spacetime-as-information-an-ordering-principle-for-living-systems/

Lire la suite

Musique classique dans Earthworm Jim 1 & 2

22 Juin 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Musique

Tommy Tallarico, créateur du jeu Earthworm Jim 1 & 2


Tommy Beethoven - portrait original par Joseph Karl Stieler

 

Si vous avez joué à Earthworm Jim 1 et 2, alors vous n'êtes pas sans savoir que Tommy Tallarico a utilisé beaucoup de musique classique dans ses pistes pour les jeux Earthworm Jim. Tommy Tallarico a été grandement influencé par les compositeurs classiques comme Beethoven, donc c'est vraiment pas étonnant!
 

Earthworm Jim 1
 


What The Heck's (Niveau "Evil The Cat's"  dans Earthworm Jim 1) dont la partition musicale commence par "Night on Bald Mountain" (à l'origine appelé "St. John's Night on the Bare Mountain") - par Modest Petrovich Mussorgsky (1839-1881). Elle se coupe alors dans une musique d'escalator avec des cris torturés.

Le niveau secret dans le niveau 5
(Who Turned out The Lights?) est composé de "Maple Leaf Rag" par Scott Joplin.


Earthworm Jim 2
 


The villi people (Avec Earthworm Jim déguisé en Sally the Blind Cave Salamander dans Earthworm Jim 2) présente Tommy entrain d'effectuer le premier mouvement de la Sonate pour piano no. 14 en ré mineur "una fantasia quasi" C-forte, op. 27, no. 2 - Moonlight Sonata pour faire court - par Ludwig van Beethoven (1770-1827).

Puppy Love (Earthworm Jim 2) est Funiculi, Funicula par Luigi Denza (1846-1922).


Udderly Abducted est une musique de Tango appellée El Choclo par Angel Villoldo, qui a été créée en 1903.

See Jim Run, Run Jim Run est le troisième et dernier mouvement de la Sonate au clair de lune.

Tommy Tallarico sur la chanson
en Iso 9000 (And Lorenzen's Soil):

    «Quand Beethoven a demandé ce que le motif de sa 5e Symphonie représentait, il a répondu "C'est le destin frappe à votre porte." La voix dans ce niveau est en fait un de mes amis disant cette phrase en allemand."

Si ce n'est pas énigmatique, je ne sais pas ce que c'est!

Musique classique dans Earthworm Jim 1 & 2

Sources

Merci Wikipedia, nombreuses recherches sur Internet et Fantasia de Disney.
Gamasutra - Jeu Galerie audio: Tommy Tallarico (article n'est plus disponible)
Plus d'informations sur "El Choclo" peut être trouvé sur Todotango.

Lire la suite

La nouvelle théorie de l' "Univers Connecté" pourrait ouvrir la voie à des ressources en énergie illimitées

21 Juin 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Science

Un nouveau document sur la théorie de la gravité publié la semaine dernière pourrait révolutionner le monde tel que nous le connaissons en démontrant - par des équations algébriques et géométriques de base - l'existence d'un nouveau réservoir d'énergie: l'espace-temps.


http://i1.wp.com/www.greenoptimistic.com/wp-content/uploads/2013/05/connected-universe.jpg
 

Cela peut sonner comme dans Star Trek, mais la prospection d'une énergie illimitée, l'énergie libre, n'est en fait pas un rêve. Nassim Haramein, directeur de recherche à l'Institut de physique Hawaii (Unified HIUP) est l'auteur de l'article qui a été validé et publié dans la revue évaluée par des pairs, Physical Review and International Research.

Sa théorie de l' "Univers Connecté" dit que tout dans l'univers est relié - de la plus petite à la plus grande échelle, grâce à une compréhension unifiée de la gravité.

"Rappelez-vous que la matière est constituée de 99,9 pour cent d'espace", a déclaré Haramein. "La théorie des champs quantiques fait état que la structure de l'espace-temps lui-même, à la plus petite échelle connue, vibre avec une intensité extraordinaire. Si nous parvenions à extraire encore un petit pourcentage de toute l'énergie qui est contenue dans la vibration présente dans l'espace intérieur de votre petit doigt, cela représenterait assez d'énergie pour alimenter les besoins du monde pour les des centaines d'années. Cette nouvelle découverte a le potentiel d'ouvrir l'accès à l'exploitation de l'énergie comme jamais auparavant, ce qui révolutionnera la vie comme nous la connaissons aujourd'hui ".

Une prédiction audacieuse sur le rayon de charge du proton est à la base de la théorie de l'Univers Connecté d'Haramein. Sa prédiction a été récemment vérifiée par l'Institut Paul Scherrer en Suisse, où les scientifiques effectivement mesurées et confirmé la supposition de Haramein.

"Les Protons sont les principaux éléments constitutifs de notre univers - ils sont au centre de chaque atome et sont donc en tout et partout», a déclaré Chris Almida, directeur exécutif de la Fondation Resonance Project, organisation mère de HIUP. "Il est essentiel que nous comprenions avec précision la structure du proton si nous voulons être à même de commencer à comprendre l'univers connecté. La prédiction de Nassim a été confirmée et est tout à fait exacte (à l'intérieur de la marge d'erreur de l'expérience), alors que la prédiction du modèle standard est en dehors d'une marge d'erreur significative". Almida continue : "Si la théorie de Nassim est correcte, la résolution de certains des problèmes les plus répandus de l'humanité pourrait être à notre portée. "

Le cinéaste Malcolm Carter a fait un documentaire de 20 minutes pour montrer les idées de Haramein d'une manière qui est facile à comprendre par les non-scientifiques. La bande-annonce ci-dessous a été originellement postée sur resonance.is:

 

 

Il me semble que peu à peu la théorie scientifique commence à fusionner avec ce que les théories pseudo-scientifiques ont dit tout au long: tout est lié, ce que vous faites ici peut avoir un impact sur l'autre côté de l'univers et ainsi de suite. Il est utile de garder un œil sur ce domaine, même si vous êtes sceptique sur ce genre de choses. Le prochain théoricien de l'ampleur d'Einstein pourrait être juste au coin de la rue.

Lire la suite

La puissance du Spin

17 Juin 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Science, #Spiritualité

"L'humanité va avoir besoin d'une façon substantiellement  nouvelle de penser si elle veut survivre" Albert Einstein

 

Tout dans l'univers est en train de tourner. Tout est en mouvement et tout ceci tourne. 

Le Spin est partout, dans tout ce que vous voyez. C'est ce qui fait d'un atome un atome, le spin est ce qui permet à la terre de tourner.
Tout a une rotation et un spin, ce qui est acceptée dans la science, mais qui n'est jamais expliqué. Expliquer pourquoi il y a rotation et pourquoi le spin est donc si important pour garder tout système dans la dynamique dans laquelle il est, il faut mettre le spin directement dans les équations du mouvement parce que le spin est fondamentalement à la base de quoi tout fonctionne comme cela fonctionne.

 

 

Nous arrivons à un point dans notre évolution, dans l'humanité où nous devons transcender notre compréhension de la physique de l'univers et atteindre un nouveau niveau, un niveau unifié de la physique où nous avons une vue entière, un point de vue holistique, une vue complète de la physique de l'univers qui comprend les forces fondamentales de la nature au lieu de combattre la nature, ce qui se traduit dans la plupart des cas par les destructions que nous voyons autour de nous, tout autour de la planète.

 

 

Il est nécessaire pour nous réunir sur une sorte de compréhension universelle de toutes les structures que nous voyons dans notre univers et toutes les dynamiques que nous voyons dans la nature. La raison pourquoi cela est si fondamental pour nous d'avoir cette explication universelle, c'est que c'est parce que nous sommes une partie de ce cycle, nous ne sommes pas séparés.

 

 

Un des problèmes de la physique est que la relativité décrit des grandes choses et la mécanique quantique décrit des petites choses, et que nous devons arriver à une théorie cohérente qui donne un lien entre les deux.
Donc, ce que nous cherchons est une théorie du champ unifié qui soit capable de mieux décrire ce que les forces sont, quelle est leur origine, en fonction de la structure du continuum espace-temps. Donc, si cela devait apparaître, nous aurions enfin un moyen d'unifier le grand et le petit.

 


Quand la mécanique quantique a commencé à gagner la notoriété, au lieu d'utiliser l'intuition, le bon sens et la visualisation de la nature, les scientifiques sont allés aux mathématiques, et en décrivant le monde physique en termes de mathématiques, ils ont perdu beaucoup.
Notre physique est devenue très complexe, très obscure, et la majorité de la complexité qui se produit dans la théorie quantique et la physique relativiste sont les résultats de notre stratégie qui consiste à mettre des correctifs sur les correctifs sur les correctifs pour permettre la rencontre de la théorie avec ce que nous observons. Et puis, les théories deviennent de plus en plus complexes, de plus en plus obscures, de plus en plus difficiles de travailler avec, et elles produisent de moins en moins de progrès pour l'humanité parce qu'elles sont obscures et complexes et probablement incorrectes.

 

 

Lorsque vous venez de changer un aspect fondamental de la théorie et de la rendre correcte, comme Copernic pensait que notre système solaire ne peut pas être géocentrique mais héliocentrique, avec le soleil au centre, alors tout devient simple et plus beau encore. Et Nassim Haramein estime que, en donnant une comptabilité appropriée de la rotation de toutes choses, qu'il appelle "hélicocentrisme" - les choses sont entraînés par un couple qui décrit les forces fondamentales de spin -, nous nous ouvrons du fait de ce simple changement dans notre physique vers quelque chose qui nous amène à un tout nouveau niveau de la physique qui est beau et simple, et peut nous amener à une toute nouvelle façon d'exister et d'interagir avec l'univers.

 

 

La puissance de rotation
«L'humanité va avoir besoin d'un substantiellement nouvelle façon de penser si elle veut survivre" Albert Einstein
Tout dans l'univers est en train de tourner. Tout est en mouvement et tout ce qui tourne.
Modèle Hélicocentrique de Nassim Haramein

Modèle Hélicocentrique de Nassim Haramein

«La difficulté ne réside pas dans les idées nouvelles, mais dans le fait d'échapper aux anciennes, qui se ramifient, pour ceux élevés comme la plupart d'entre nous l'ont étés, dans tous les coins de notre esprit". John Maynard Keynes

Nous sommes à la recherche d'un monde théorique et expérimental qui affiche et montre cette intimité de connexion, qui prouve que nous sommes tous interconnectés. Parce que nous sommes tous interconnectés, nous faisons tous partie du même tissu et de même géométrie. Nos molécules, le cosmos, tout, du très très petit au très très grand.

 

Nous sommes tous fondamentalement fait de la même chose que toute autre chose dans l'univers. Nous sommes faits de poussière d'étoile. Tous ces atomes et des particules qui se réunissent pour faire mon être ou votre être ou un rocher ou un arbre sont initialement venus d'une étoile.

C'est comme une fractale. Nous pouvons dire que les fractales ont la même géométrie à différentes échelles. Nous pouvons aller à très très petite échelle et toujours avoir la même géométrie ou aller à très très grande échelle et toujours avoir la même géométrie. C'est la même géométrie fondamentale.

 

 

Ces concept fractals et des concepts géométriques de la nature produisent ce niveau supérieur de compréhension et un niveau élevé des mathématiques dans lequel la description de la physique de la Création fait que chaque atome peut être divisé en morceaux plus petits et plus petits et plus petits. Nous avons maintenant produit des particules qui sont des milliards de fois plus petit que l'atome lui-même et si tel est le cas, c'est bien parce que nous pouvons réellement parler de divisions infinies du vide lui-même.

Le vide qui lie toutes les particules et tout le monde ensemble ne s'arrête pas à la limite d'un corps, mais il s'étend dans les profondeurs de l'univers et il a de l'influence sur tout autre organisme qu'il entre en contact avec lui ou non. Le vide est un médium superconducteur, superfluide et la structure de celui-ci permet de déplacer les informations sur quantité infinie de d'échelles instantanément.

Les Anciens avaient toujours cette idée "ce qui est en haut est comme ce qui est en bas". Leur bon sens, leur expérience quotidienne pourrait être interprété comme "ceci est un reflet de ce qui est très très petit et cela est un reflet de ce qui est très très grand. Et donc pas de deux choses ne sont vraiment séparés".

L'approche de Nassim Haramein, à terme, de la physique de pointe s'est faite à travers l'étude des textes anciens et anciennes civilisations dans le monde entier et lui a permis de trouver des corrélations avec des concepts déjà présents de la physique de pointe et ensuite d'aller de l'avant avec ces concepts et la connaissance des civilisations anciennes pour produire un nouveau niveau de la physique qui est plus complète et plus homogène.

 

La beauté d'un meilleur modèle est qu'il ouvre des portes que l'ancien modèle ne peut pas voir.

 

Einstein avec un Twist

Ce nouveau modèle de la physique est vraiment construite sur les épaules de géants: il est construit sur les épaules de Newton, d'Einstein, de Bohr ... Nassim Haramein a pris ce qui était disponible et l'a scruté très profondément et il y a trouvé du bon et puis il a trouvé aussi ce qui manquait. Toutes ces théories manquent d'une source fondamentale pour la rotation de toute chose, ce qui signifie qu'aucune de ces théories n'expliquent pourquoi l'électron tourne, pourquoi la planète tourne, pourquoi la galaxie tourne ou même pourquoi notre système solaire tourne.

Il ya une platitude qui circule qui dit: «ce qui fait tourner le monde» c'est "l'argent". La réponse de Nassim Haramein serait: "le couple, l'effet Corriolis, l'énergie du spin".

 

 

La même force qui tient toutes choses aussi qui les pousse en mouvement et ce spin fondamental des choses permet à l'énergie de circuler librement dans tout notre corps et dans l'univers et finalement dans tout système. C'est ce que Nassim Haramein dit dans sa nouvelle théorie : qu'il y a une force fondamentale de moment angulaire dans le continuum espace-temps lui-même, donc dans le vide lui-même. Les forces de rotation et de spin sont un terme de couple qu'il a ajouté aux équations de champ d'Einstein. Il dit que l'espace-temps n'est pas seulement courbe, mais qu'il se tord, qu'il se recroqueville en même temps et que cette force est un couple qui est incorporé dans la structure de l'espace-temps lui-même, et que tout tourne à la suite de cette force. C'est donc littéralement "Einstein avec un twist".

La puissance du Spin
Trou Noir / Trou Blanc
 
Un trou noir est considéré dans la physique actuelle comme un point qui absorbe les radiations électromagnétiques, un point où la densité est si élevée que même la lumière ne peut pas y échapper. Dans la théorie de Nassim Haramein, un trou noir ressemble plus à une étoile: un objet qui absorbe l'information, mais qui aussi rayonne des informations, qui absorbe de l'énergie et rayonne de l'énergie d'une manière cohérente, d'une manière organisée.
Tout, de l'univers aux quarks, et tout le reste peut être caractérisé comme étant des trous noirs ou des singularités de différents styles, différentes masses et différentes vitesses de rotation. Alors maintenant, ce que nous avons pour l'Univers est une série de fractale qui va des plus petites choses aux grandes choses: ils sont tous les mêmes choses, un trou noir ou une singularité.
 
 
Nous vivons dans différentes échelles de trous noirs, en fait, tout est une échelle différente de trous noirs depuis les particules subatomiques jusqu'aux systèmes planétaires, des étoiles et des galaxies et des quasars ... jusqu'à l'univers : tout est des trous noirs qui sont incorporés dans d'autres trous noirs! En un sens, les trous noirs sont les plus grands et plus généralisés des objets, que nous devrions appeler des ensembles noirs et pas des trous noirs. Des "touts" noirs, non des trous noirs.
Nous pouvons penser à l'univers entier comme une série fractale des singularités.
 
 
Ensuite, il y a une partie à l'intérieur de ce qui est appelé l'horizon des événements, un point où la lumière est tiré dans une orbite fermée ... c'est pourquoi nous l'appelons «trou noir»: la lumière ne peut pas sortir de l'horizon des événements. A l'intérieur de cet horizon des événements, toutes les horloges sont arrêtées ou tournent en arrière, donc toutes les informations de tous les temps sont disponibles à l'intérieur de cet horizon des événements du trou noir. Donc, si vous pensez à la topologie de tout cela, il y a un seul horizon des événements : parce que si tout est fait de la même singularité, il y a une seule chose dans l'univers. Toute l'information dans l'univers est disponible à partir de chaque point.
 
 
Le modèle de Nassim Haramein est un couple où les forces de l'espace-temps et de Coriolis produisent des tourbillons qui s'étendent de la singularité de haut en bas. En raison de ses forces centrifuges, il pousse les informations vers l'extérieur. Et lorsque l'information rayonne assez loin, elle est finalement captée à nouveau par le champ gravitationnel du trou noir, puis elle retombe au centre de la singularité. Et le trou noir produit cette double fonction de tore, qu'Haramein décrit dans son travail. Et ce double tore est la source du réseau d'information que produit notre univers.
 
 
Traversée de l'horizon des événements
 
Sur le plan personnel, le bénéfice de la compréhension de ce nouveau niveau de la physique, c'est que vous commencez à comprendre, plus fondamentalement, comment vous êtes arrivés ici, ce qu'est la réalité, comment interpréter la réalité de votre expérience et ce que sont les principes fondamentaux de la rétroaction entre votre observation et votre interprétation. 
C'est la dynamique fondamentale de tout, de l'atome le plus infiniment petit à l'infiniment plus grande échelle, nous en tant qu'être humain, y compris. C'est donc un élément essentiel de la théorie. Si vous allez à l'intérieur et vous vous connectez via votre silence à tous les autres points, bien que c'est ce que le Bouddha appelle illumination, et si elle peut se résumer en une équation, c'est vraiment fascinant.
 
 
 
 
La puissance du Spin
Donc, si toute l'information est disponible dans l'horizon des événements, alors toutes les informations dans l'univers sont disponibles auprès de tous les points et nous avons juste à puiser dans ce qui est ce que les grands maîtres ont essayé de nous montrer pendant des siècles. Et quand vous pouvez accéder à cet espace où vous pouvez démissionner de votre ego et vous laisser imprégner de tout cela, vous y immerger et l'absorber, c'est là que se trouve la magie de l'amour et de la Vie ...
Tout est un, dans la totalité de celui-ci. Et maintenant, nous avons une méthode scientifique avec les possibilités et les outils pour soutenir cette vision en réalité. Nous pouvons maintenant examiner les traditions spirituelles dans une toute nouvelle façon. Nous pouvons maintenant apprendre à utiliser ces forces puissantes de l'esprit d'une manière positive pour appuyer ce que nous avons besoin pour l'amélioration de l'espèce humaine.
 
 
Lorsque vous mettez ces pensées plus élevées, ces concepts spirituels et philosophiques plus élevé en les définissant de manière physique avec les mathématiques correctes, c'est tout d'un coup comme une fleur ouverte, c'est comme un cadeau, comme un don qui te permet de comprendre d'une manière profonde les forces de la création et la façon dont vous êtes en interaction et la façon dont vous êtes une partie du tout. Vous commencez à comprendre que chaque point est relié à tous les autres points, vous commencez à comprendre que les milliards de milliards de milliards d'atomes qui vous constituent participent ensemble en réseau dans une structure incroyable dans le vide qui relie toutes choses. Et puis vous comprenez que vous avez une influence sur toutes les choses de l'univers, et que l'univers a une influence sur vous. Ensuite, vous commencez à comprendre la rétroaction entre ce qui est en dehors de vous-même et ce qui est à l'intérieur de vous-même: tout d'un coup vous devenez un participant conscient à la Création, et vous devenez en mesure d'influencer la réalité d'une manière qui est plus bénéfique pour vous et pour l'ensemble, pour l'ensemble de l'humanité, et pour l'ensemble de l'univers si vous le voudriez.
 
 
"Toutes les vérités sont faciles à comprendre quand elles sont découvertes. Ce qui importe est de les découvrir ". Galileo Galilei.
Lire la suite

Singularité et Structure du Vide

15 Juin 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Science

Nassim Haramein explique que n'importe quelle particule, jusqu'à la plus petite échelle connue, fonctionne comme un petit champ toroïdal, c'est à dire une sorte de bouée.

        

     

Chaque champ toroïdal contient une petite singularité en son centre. C'est à dire du vide d'une densité extrème, qui est au centre du processus de création de la matière.

Grâce à cette explication, nous commençons à ouvrir notre compréhension à ce qu'est réellement une "singularité". Nous étendons notre conscience et nos capacités de réflexion et développons, de ce fait, les moyens de changer notre compréhension du cosmos.

 

En fait, nous sommes habitués à traiter les choses selon leur densité, à la place de les traiter pour ce qu'elles sont réellement : du vide.

Le monde dans lequel nous vivons est pour une très large majorité de l'espace vide ! Il est donc creux et mousseux, un peu comme du pop corn....

Bien sûr, ce n'est pas par nos 5 sens que nous pouvons appréhender cette nature du vide, mais par la pensée. Car ce que nous entendons par "densité" est en fait très loin de ce que l'on imagine. Usuellement, on entend par densité une certaine quantité de matière par unité de volume, c'est à dire par exemple, 10g.cm^-3. Mais comment ces unités de matière sont-elles diposées au sein de l'ensemble plus vaste que constitue le vide ?

C'est là que le travail de Nassim Haramein est extrèmement utile, puisqu'il décrit la structure du vide elle-même, sous la forme d'un prisme de géométrie sacrée qui est une incroyable et parfaite représentation de la structure de la réalité. Tous les éléments, tous les atomes, et même les étoiles suivent un schéma principal qui est planifié à partir de cette forme :

L'idée principale de la théorie est que le vide lui-même se divise de façon très spécifique en définissant des relations géométriques basiques. C'est à dire qu'il se divise selon la forme de petits tétraèdres. En effet, la théorie utilise la forme la plus simple qui existe - le tétraèdre - pour montrer comment ses agencements permettent de définir les géométries les plus stables qui soient. Car le vide semble vide uniquement du fait de son extrème stabilité.

 

Ainsi, le cuboctaèdre et le tétraèdre étoilé - tous deux formés à partir de petits tétraèdres (voir figure ci dessus) - sont deux formes particulièrement stables. Ce sont les formes fondamentales à partir desquelles le vide se divise de manière fractale, c'est à dire de manière infinie dans le sens du micoscopique et du macroscopique tout à la fois.  C'est ici que l'on voit se présenter une notion clé de la théorie de Nassim Haramein, celle d'énergie contractive (le cuboctaèdre - montrant l'effondrement du vide sur lui-même) et la notion d'énergie radiative (le tétraèdre étoilé - montrant le vide qui s'étend à l'infini du fait de la force de réaction).

En unifiant les deux figures géométriques (tétraèdre étoilé et cuboctaèdre), on aboutit finalement à une grille de 64 tétraèdres que Nassim Haramein décrit comme une matrice isotrope de vecteurs - isotropic vector matrix - qui n'est finalement qu'un cube de métatron tridimentionnel, la forme à partir de laquelle toute forme existente peut être trouvée.. depuis les atomes (cf. Robert Moon) jusqu'aux organes de notre corps (loi du nombre d'or).

 

 

Singularité et Structure du Vide

Cette structure bouleverse aussi notre conception du temps, car la "singularité", étant le vide universel, dispose d'une connection à toutes les autres singularités (atomes, électrons, planètes, étoiles, galaxies...). Toutes ces structures sont connectées à travers leurs singularités. Et leurs informations passent par une sorte de réseau fractal infini qui les relie toutes.

Ceci signifie que l'information peut être transmise instantanément. Par exemple, des particules subatomiques peuvent être à deux endroits en même temps, ou briser les lois de la physique quand elles remontent le temps.

Ainsi, à travers la singularité, le macrocosme et le microcosme sont connectés. Tout est un.

Lire la suite

Vecteur d'équilibre et Matrice Isotrope de Vecteurs

9 Juin 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Géométrie Sacrée

Comme cela a été dit tout au long de ce site, le vecteur d'équilibre (VE) est la plus primaire gamme d'énergie géométrique dans le cosmos. Selon Bucky Fuller, il est plus approprié de dénommer le VE comme un «système» que comme une structure, en raison de ses faces carrées qui sont intrinsèquement instables et donc non structurelles. Compte tenu de son rôle de premier plan dans les formes vectorielles du cosmos, cependant, nous l'incluons dans cette section.

Vecteur d'équilibre et Matrice Isotrope de Vecteurs

Le vecteur d'équilibre, comme son nom l'indique, est la seule forme géométrique dans laquelle tous les vecteurs sont de même longueur et en relation angulaire (60° partout). Cela inclut à la fois les vecteurs pointant depuis le centre jusqu'aux sommets périphériques et les vecteurs reliant l'ensemble de ces sommets. Ayant la forme d'un cuboctaèdre, c'est Buckminster Fuller qui a découvert l'importance de cette symétrie complète de vecteurs en 1917 et l'a appelé "Vector Equilibrium" en 1940. Avec tous les vecteurs étant exactement de la même longueur de même relation angulaire, d'un point de vue énergétique, le VE représente la condition ultime et parfaite dans laquelle le mouvement de l'énergie vient à un état d'équilibre absolu, et donc de silence absolu et de vide absolu. Comme Fuller le précise, c'est en raison de cela qu'il est la phase nulle à partir de laquelle toutes les autres formes émergent (ainsi que tous les événements dynamiques d'énergie, comme cela sera décrit ci-dessous). Selon les propres mots de Fuller ...

Un spécial remerciement à la succession de R. Buckminster Fuller, la succession de EJ Applewhite et au travail dévoué de Robert Gray pour Synergetics - Dictionnaire en ligne

Un spécial remerciement à la succession de R. Buckminster Fuller, la succession de EJ Applewhite et au travail dévoué de Robert Gray pour Synergetics - Dictionnaire en ligne

"Le Vector Equilibrium est le point zéro de départ pour tout évènement ou non-évènement : c'est le théâtre vide et le cirque vide et l'Univers vide qui est prêt à montrer n'importe quel action à n'importe quel public"

Structure du champ unifié - Le VE et isotrope Vecteur Matrice

L'aspect le plus fondamental du VE à comprendre, c'est que, étant une géométrie d'équilibre absolu dans lequel toute fluctuation (et donc différentiel) cesse, il est conceptuellement la géométrie de ce que nous appelons le point zéro ou champ unifié - aussi appelé le "vide" de l'espace. Pour que quelque chose se manifeste dans l'univers, à la fois physiquement (énergie) et métaphysiquement (la conscience), il est nécessaire qu'une fluctuation du champ unifié se produise, dont le résultat (le différentiel) se manifeste sous la forme de champs d'espace-temps et de champs quantiques qui sont observables et mesurables. Avant cette fluctuation, cependant, le champ unifié existe comme potentiel pur, et selon la théorie contemporaine de la physique, il contient une quantité infinie d'énergie (et en cosmometrie, ainsi que dans les philosophies spirituelles, un potentiel créatif infini de conscience).

Etant une géométrie de vecteurs égaux et d'égalité des angles de 60°, il est possible d'étendre ce réseau à l'équilibre infiniment à partir du point central de la VE, produisant ce qu'on appelle la Isotropic Vector Matrix (IVM). Isotrope signifie "tous les mêmes", Vector signifie "ligne d'énergie", et Matrix signifie "un motif de lignes d'énergie". C'est cette matrice de vecteur isotrope complète qui peut être observée comme géométrie infiniment-présente-à-toute-les-échelles-et-en-parfait-équilibre du champ unifié du point zéro. Chaque point de cette matrice est un point central potentiel d'un VE autour duquel un état de fluctuation dynamique peut survenir et se manifester. Et comme il l'a été dit et représenté dans cette image, cette géométrie du VE est inhérent à cette matrice (les lignes vertes représentent la VE):

Illustration par Goa Lobaugh - Liquid Bouddha Studios

Illustration par Goa Lobaugh - Liquid Bouddha Studios

L'IVM se compose également d'une disposition simple de géométries tétraédriques et octaédriques alternés, comme le montre cette illustration :

Vecteur d'équilibre et Matrice Isotrope de Vecteurs

En fait, la VE lui-même peut être vu comme consistant en un réseau symétrique de huit tetraèdres avec leurs bases représentant les faces triangulaires du VE, et tous se dirigeant vers le point central de VE. (Les faces carrées sont les bases de demi-octaèdres, comme la forme des pyramides d’Égypte)

Illustration par Goa Lobaugh - Liquid Bouddha Studios

Illustration par Goa Lobaugh - Liquid Bouddha Studios

Compte tenu de cette présence primaire de tétraèdres dans le VE et IVM, le chercheur Nassim Haramein a cherché à déterminer la symétrie la plus équilibrée d'entre eux qui prend en compte la polarité positive et négative de la structure IVM (c'est à dire, avec des tétraèdres pointant "vers le haut" et des tétraèdres pointant "vers le bas"). Il a identifié un agencement de tétraèdres dans la IVM qui, à l'échelle de la complexité d'un niveau supérieur à la géométrie primaire du VE, définit la gamme la plus équilibrée des structures d'énergie (tétraèdres) dans lequel les polarités positives et négatives sont égales et sans «trous» dans la symétrie. Ce dispositif est constitué de 32 tétraèdres positifs et 32 ​​tétraèdres négatifs pour un total de 64, et ressemble à ceci (notez aussi la symétrie du VE sous-jacente):

copyright © Nassim Haramein - The Resonance Project Foundation

copyright © Nassim Haramein - The Resonance Project Foundation

Au-delà de la symétrie primaire de phase zéro du VE, la grille de 64 Tétraèdres, comme on le sait, représente la première fractale conceptuelle de la totalité structurelle en intégrité équilibrée. Il est à noter que la quantité de 64 se trouve dans de nombreux systèmes dans le cosmos, y compris les 64 codons de notre ADN, les 64 hexagrammes du I Ching (Livre chinois de l'évolution), les 64 arts tantriques du Kama Sutra, ainsi que dans la structure sous-jacente du calendrier maya. Il semble que la valeur quantitative basée sur 64 est d'une importance primordiale dans la structure fondamentale du Champ Unifié et dans la façon dont ce champ se manifeste de son ordre implicite (pré-manifesté) vers son ordre explicite (manifeste), à la fois physiquement et métaphysiquement. (Voir aussi la relation entre les domaines analogiques et numériques décrivaient de façon numérique à la fois le système basé sur le système binaire de base 64 et le système de Fibonacci de base Phi, qui sont en coordination intime.)



Autres caractéristiques principales du Vector Equilibrium


12 Sphères autour d'une

Une autre façon de déduire la géométrie du VE est d'utiliser 13 sphères de même diamètre. En utilisant une sphère comme le point central, nous pouvons emballer douze sphères autour de cette sphère "noyau", comme on le voit sur l'illustration ci-dessous. Étant donné que le diamètre est le même pour toutes les sphères, les centres de chaque sphère seront à égale distance de tous leurs voisins adjacents, y compris celle du centre. Les lignes reliant leurs centres sont les vecteurs de la VE. Parce que c'est un tableau de 12 sphères autour d'une sphère centrale, nous pouvons nous référer à la géométrie du VE comme à un système de 12-autour-d'1. Nous pouvons alors considérer ce système, lorsque nous examinons les relations cosmometriques de systèmes basés sur 12 tels que l'échelle des 12 sons de la musique, le zodiaque en astrologique, et les secteurs de Préoccupation Humaine : Santé, Infrastructure, Justice, Media, Relations Science, Spiritualité, Arts, Economie, Education, Environnement et Gouvernance (voir aussi ce chiffre dans la Synergetique de Fuller).

Vecteur d'équilibre et Matrice Isotrope de Vecteurs

4 plans hexagonaux

Le VE a également l'attribut d'être composé de quatre hexagones symétriquement disposées dans quatre plans. Comme on peut le voir sur l'illustration ci-dessous, il y en a un à l'équateur ou plan d'horizon (rouge), celui qui entoure tout le VE comme vu directement par le dessus (en bleu), et deux à angles gauche et droit de basculement (vert et violet). Ils sont tous à 60° les uns des autres, et les angles qu'ils définissent sont exactement les mêmes que ceux des faces d'un tétraèdre. Selon Fuller, c'est le zéro tétraèdre, dans lequel les faces des tétraèdre ont tous convergé simultanément sur son point central. (Il est également important de noter que les huit faces triangulaires du VE correspondent symétriquement aux huit faces triangulaires d'un tétraèdre étoiles, ceci étant une géométrie polaire équilibrée de la forme structurelle la plus fondamentale du tétraèdre).

Vecteur d'équilibre et Matrice Isotrope de Vecteurs

C'est parce que le VE a ces quatre plans hexagonaux définissant ses coordonnées spatiales (et donc, aussi, l'IVM) que Fuller dit que le fondement de la géométrie cosmique est en fait à 4 dimensions, par opposition à la classique en 3 dimensions de 90 ° X , Y, Z du système de coordonnées historiquement supposé être fondamental.



Le VE sphérique ou cristal Genesa

Il est le pendant de la disposition symétrique des quatre plans hexagonaux du VE : on l'obtient en alignant les quatre plans de champs phi en spirale doubles dans le modèle de base de cosmométrie. En substance, les points de ces hexagones tous toucher la surface d'une sphère, et les limites spirales phi doubles définissent de la façon la plus simple des vecteurs du grand cercle d'une sphère VE. Cette forme, illustré ci-dessous, est également connue comme le cristal Genesa, et est censée posséder la propriété d'équilibrer et nettoyer l'énergie de l'environnement pour une distance de 2 miles en utilisant un modèle de 16" de diamètre. En substance, cette forme simple, même lorsque construite uniquement de cuivre ou de bandes de laiton ou des tubes, met en place une résonance avec la structure sous-jacente du Champ Unifié, créant ainsi une île de cohérence est une mer de naturel "chaos", amplifiant l'état d'équilibre tout autour de son champ local environnant.

Vecteur d'équilibre et Matrice Isotrope de Vecteurs
Modèle Unifié : 4 Double Spirales Phi (rouge, bleu, vert, violet), VE et Torus

Modèle Unifié : 4 Double Spirales Phi (rouge, bleu, vert, violet), VE et Torus

La relation du VE au Cube et à l'octaèdre

Dans la terminologie de la géométrie de base, la forme que le VE définit comme un solide est appelé un cuboctahèdre (prononcez "cube-octaèdre"). Comme cela est évident à partir de son nom, cette forme a une relation symétrique par rapport à la fois le cube et l'octaèdre, dans lequel les six faces carrées du VE sont symétriques par rapport aux faces d'un cube, et les huit faces triangulaires du VE sont symétriques par rapport aux faces d'un octaèdre. Une autre façon de voir cela est que les structures à la fois du cube et de l'octaèdre peuvent être «enveloppé» autour d'un VE, comme on le voit dans cette vidéo:

Ceci est important quand nous explorons dans la section suivante de la nature dynamique de la VE capacité à se contracter et développer et transférer de l'énergie et de l'information de façon transparente tout au long du champ unifié à toutes les échelles instantanément.



Le Jitterbug

Jusqu'à présent, nous avons examiné la VE dans son état statique (ou plus exactement, son équilibre dynamique ultime de l'état zéro). En d'autres termes, nous avons examiné sa forme dans un état de symétrie parfaite. Ce qui est également tout à fait remarquable sur le VE est que, étant donné qu'il a six faces carrées et que les carrés sont intrinsèquement non-structurels (seuls les triangles sont structurellement stables), le VE a une capacité d' "effondrement" vers l'intérieur, en tirant les douze points extérieurs symétriquement en direction de son point central. Tandis qu'il le fait, il va de son état d'équilibre parfait (le de phase zéro) dans un «spin» dynamique qui peut se contracter dans les deux sens horaire et anti-horaire. Lorsqu'il est contracté et élargi en alternance dans les deux directions, il présente une action dynamique de "pompage" que Fuller a appelé le Jitterbug (d'après la danse des années 1930 qui était populaire à l'époque où il étudiait ce phénomène).

source: antiprism.com

source: antiprism.com

C'est à cause de ce mouvement dynamique de Jitterbug du VE que l'univers manifesté prend forme, et plus fondamentalement que les cinq solides platoniciens prennent forme comme étant le fondement de toute la géométrie structurelle dans le cosmos.

Pour comprendre cela, considérons d'abord que le VE (et toute l'IVM) est la cosmométrie conceptuelle de zéro du champ unifié. Le champ unifié a un potentiel énergétique et créatif infini. Ce potentiel est inexploité jusqu'à ce qu'une impulsion soit introduite, impulsion qui pousse l'IVM à sortir de l'équilibre, et quand il le fait il "effondre le champ" (comme on dit souvent en physique quantique où la conscience de l'observateur cherche à déterminer l'emplacement ou moment angulaire d'un événement d'énergie quantique) et une quantité extrêmement infime de l'énergie infinie du terrain vient dans une dynamique de polarisation différentielle de spin. Un événement local de l'énergie a émergé du champ unifié autrement invisible et non mesurable (un événement local de l'énergie étant quelque chose d'aussi fondamental que le photon, électron, proton, etc, et de plus en plus dans la complexité tout au long du chemin vers l'échelle macro des super-massifs amas de galaxies). Une fois qu'un événement local de l'énergie a surgi, une tension dynamique se pose entre son point de centre (son "centre de gravité" local) et ceux de sa proche proximité tandis que la force de contraction du champ effondré "tire" sur le champ environnant, et le centre de chaque événement tente de tirer les autres vers l'intérieur. Quand un système stabilisé de ces points se forme, une "tenségrité" géométrique de l'énergie est créée.

Le point central de chaque événement peut être décrite comme la «singularité» autour de laquelle l'événement est manifeste et reste connecté à l'infini énergie / densité du champ unifié. De cette façon, nous pouvons dire que tout a un point central, et tous les points centraux sont uns (car ils sont connectés en permanence à la structure de l'IVM du champ unifié et donc entièrement et constamment unifiés). C'est cette unification des points centraux qui explique les effets non-locaux dans le domaine quantique qui se sont avérés exister expérimentalement, dans lequel un changement dans l'état d'une particule quantique pourra simultanément provoquer le même changement d'état d'une particule jumelé à travers de vastes distances instantanément (violant apparemment la «limite de vitesse» cosmique de l'univers manifeste qui est traditionnellement définie comme la vitesse de la lumière).



Donner naissance à l'Univers

Comme nous l'avons montré, dès que l'IVM / VE est hors de l'équilibre, toutes les forces dynamiques qui sont observables et mesurables découlent - masse, moment angulaire, rotation, charge, etc. Le différentiel est présenté lorsque le champ unifié parfaitement calme fluctue et que le mouvement de jitterbugging cause des vagues émanant dans le champ, créant ce que nous appelons le champ de l'univers manifesté de l'espace-temps. Au niveau quantique, ce jitterbugging se produit à un taux si élevé (10^44 fois par seconde, la vitesse à laquelle les particules quantiques sont dites émerger dans et hors de l'existence) que nous ne réalisons pas qu'il y a constamment des allers-retours entre l'état manifeste (hors d'équilibre) et l'état de non-manifeste (équilibre parfait VE). Encore une fois, cette dynamique quantique montre comment tout dans l'univers est à la fois individuel et unifiée simultanément.

Ce qui est remarquable au sujet de la cosmométrie de cette dynamique de jitterbugging est que, dans un mouvement rapide, toutes les formes géométriques primaires - les structures platoniques - entrent en manifestation énergique.

Comme il a été mentionné à plusieurs reprises, Fuller appelait le VE la géométrie de la phase zéro. Lorsque le VE s'effondre vers l'intérieur et que les faces carrées se contractent dans l'une de leurs diagonales, la longueur de la diagonale devient la même longueur que celle des arrêtes du VE. A ce moment, la symétrie de l'icosaèdre émerge. C'est ce que Fuller appelle la phase icosaédrique. (Notez que le dodécaèdre est le symétrique "double" de l'icosaèdre et est donc énergiquement impliqué aussi dans cette phase, et selon le chercheur Robert Gray, il y a aussi une phase dodécaèdre plus loin le long du mouvement de contraction du VE comme illustré ci-dessous). Poursuivant sa route vers l'intérieur, les faces carrées du VE continuent à se contracter dans la diagonale jusqu'à ce que l'écart soit complètement fermé. A ce moment là, la symétrie de l'octaèdre émerge. Cette phase octaédrique affiche maintenant un doublement des vecteurs du VE, créant une tension de liaison extrêmement forte que l'on trouve dans des éléments atomiques qui ont une symétrie octaédrique. (Notez que le cube est le symétrique dual de l'octaèdre et est donc impliqué dans cette phase aussi, et comme indiqué ci-dessus, il est également inhérent à la symétrie principale du VE lui-même.

Vecteur d'équilibre et Matrice Isotrope de Vecteurs

Du point de vue d'un modèle physique d'un VE se contractant à travers ces phases, l'octaèdre peut être considéré comme l'état de contraction minimum, après quoi le mouvement de jitterbugging doit s'élargir à nouveau et revenir à sa pleine expansion de phase du VE. Du point de vue purement énergétique, cependant, ce mouvement peut continuer, et finalement il atteint la phase de symétrie du tétraèdre. En fait, il est même possible de montrer cela à l'aide d'un modèle physique, étant capable de faire tourner la contraction de jitterbugging au delà de la phase de l'octaèdre et d'arriver ainsi à un pliage du modèle dans un tétraèdre (maintenant avec les vecteurs liés par quatre). Et cela peut aussi ensuite être effondré dans l'unité la plus fondamentale de la structure, le triangle, avec les bords du VE maintenant liés six fois - le tout sans casser aucune des connexions aux coins du modèle du VE. De cette façon, nous avons montré comment le VE - le potentiel de phase zéro de toute forme - contient intrinsèquement toutes les structures primaires platoniques, et qu'elles découlent de la fluctuation dynamique du champ unifié lorsqu'il s'effondre à travers les différentes phases platoniques vers une forme manifeste. Selon la résonance de la tension dynamique (de tenségrité) des événements d'énergie en jeu, les différentes formes géométriques seront considérés comme la symétrie sous-jacente de la structure.



Échange infini et instantané d'énergie et d'information dans tout le champ unifié

Comme mentionné précédemment, l'effondrement du VE peut être considéré comme ayant l'octaèdre comme sa forme entièrement contractée. Et comme également mentionné, l'octaèdre peut aussi être enroulé autour de la forme du VE complètement déployé, avec les faces de l'octaèdre symétriquement alignées avec les faces triangulaires du VE. En tant que tel, nous pouvons voir comment la même forme octogonale est présente à la fois les phases maximales du mouvement de jitterbugging minimum, et peut donc également être considérée comme remplissant deux rôles à tout moment (ou les deux rôles à la fois, de façon plus appropriée).

Vecteur d'équilibre et Matrice Isotrope de Vecteurs

Ceci est la nature fractale de mise à l'échelle du mouvement dynamique du VE dans lequel un maximum d'échelle (VE forme) a enroulé autour de lui la forme du minimum de l'octaèdre de la prochaine grande échelle. Ce nouveau minimum élargit ensuite devient le maximum de la prochaine échelle du VE, ayant lui-même alors le prochain minimum octaédrique enroulé autour de lui, et ainsi de suite se déplaçant en s'expansant et en se contractant de haut et en bas, depuis le spectre micro jusqu'au macrocosmique.

La prochaine animation illustre ce phénomène montrant l'expansion et la contraction simultanée alternant entre les échelles et la réunion dans le moment octaèdre qui est symétrique à la fois de la phase manifeste de l'octaèdre (état minimum contracté) et de la phase zéro non-manifestée. De cette façon, nous pouvons voir une fois de plus qu'il y a un flux d'énergie dynamique inhérent dans le domaine quantique est un retour continu au champ du point zéro unifié, au moment duquel tout est instantanément et infiniment unifié.

source: rwgrayprojects.com

source: rwgrayprojects.com

Cliquez sur l'image pour voir l'animation

Et comme cette animation suivante illustre, il y a aussi un échange instantané et infini de l'information dans l'ensemble du champ, représenté ici comme les petits triangles qui sont captés par les triangles plus grands et portées en amont de l'échelle ad infinitum. Chaque triangle est un paquet d'informations pertinentes à l'échelle fractale où il existe, et dès que ce paquet d'informations atteint son nouvel état d'extension maximale, il devient instantanément accessible à l'ensemble du champ unifié. De cette façon, toutes les informations sur les événements de l'énergie à travers le cosmos tout entier sont instantanément et en permanence à la disposition de tous les autres événements de l'énergie dans une boucle de rétroaction cosmique d'intégrité holographique et individuelle. Ce modèle dynamique simple et ses implications, comme décrites prêtent une explication cosmométrique logique à des phénomènes tels que la clairvoyance, la clairaudience, la guérison à distance, l'intrication quantique, etc

source: rwgrayprojects.com

source: rwgrayprojects.com

Cliquez sur l'image pour voir l'animation

Le rapport de mise à l'échelle de cette relation est de doubler le diamètre de VE à chaque itération. Il est l'octave d'échelle comme on en trouve dans les fréquences sonores et la musique.

Il est également important de comprendre que le mouvement de jitterbugging du VE dans les expositions de champ isotropes à la fois une dynamique expansive et contraction simultanément, avec VE de côté de l'autre énergie "manœuvre" à travers la matrice. Cette illustration par Robert Gray et Foster Gamble représente cette pulsation dynamique.

source: rwgrayprojects.com

source: rwgrayprojects.com

Cliquez sur l'image pour voir l'animation

Jitterbugging Dynamique toroïdal formulaire débit

Comme le VE Jitterbug tourne vers l'intérieur, il met en place un différentiel de densité d'énergie (pression, charge électromagnétique) qui met en mouvement un double flux de vortex qui crée la forme d'un tore. Le pompage du Jitterbug soutient cette forme toroïdale dans un échange rythmique équilibré de l'énergie qui circule à travers le système de manifeste. Du point de vue fractal holographique, c'est cette dynamique fondamentale qui a lieu à tous les échelons, d'abord exprimée en photons, puis des particules sub-atomiques, qui a ensuite ensemble dans les tableaux géométriques des atomes, qui regroupent en composés qui forment des cristaux, des minéraux, cellules et les organes, puis des organismes entiers tels que les arbres, les animaux, nous, puis écosystèmes, des atmosphères, des planètes, des étoiles et des galaxies. À toutes les échelles de la dynamique de l'écoulement toroïdal est actif tant que la cohérence de l'énergie manifeste est maintenue. Une fois la cohérence est perdu (comme l'énergie se dissipe ou est perturbé en raison de facteurs internes ou externes), la forme toroïdale ne restera plus stable et résoudre dans un état d'équilibre dynamique. Un bon exemple de cela est l'apparition et la disparition de vortex dans un courant d'eau. L'équilibre dynamique est le courant se déplaçant dans son ensemble. Dans ce flux de l'eau va interagir avec un objet comme un roc, et les différences de pression résultant entraînera un effondrement du champ de l'eau dans un vortex (tourbillon étant, dans ce cas, la partie visible d'une dynamique complète d'écoulement toroïdal qui est se produisant de manière invisible dans l'eau).

Selon le physicien David Bohm, c'est la vraie nature du terrain sous-jacent (champ sous-quantique, comme il l'appelle), dans lequel il ya un courant continu de flux (qu'il appelait le holomovement) au sein de laquelle les tourbillons d'énergie émergent (comme les photons , électrons, etc.) Ces tourbillons sont à la fois sous leur forme distincte et totalement connecté à l'autre et l'ensemble du courant, comme c'est le cas avec de l'eau.

Cette idée et les caractéristiques et les principes relatifs au tore sont explorées dans le Torus - section Déroulement dynamique.

Source : http://cosmometry.net/vector-equilibrium-&-isotropic-vector-matrix

Lire la suite

La Théorie de Nassim Haramein

8 Juin 2014 , Rédigé par Flying Taurus Publié dans #Géométrie Sacrée

La théorie de Nassim Haramein prédit que la géométrie du vide de l'espace est un réseau infini de tétraèdres, formant une infinité d'octaves d'une géométrie en parfait équilibre vectoriel, et ce à toutes les échelles fractales.

Cette théorie dit que le vide possède sa propre géométrie et que cette géométrie détermine notre réalité matérielle, mais aussi les forces électromagnétiques et la gravitation.

Le Vector Equilibrium ou Cuboctaèdre, au coeur de la géométrie du vide d'après la théorie de Nassim Haramein

Le Vector Equilibrium ou Cuboctaèdre, au coeur de la géométrie du vide d'après la théorie de Nassim Haramein

En d'autres termes, cette Nassim Haramein décrit le vide (les 99,99999% de ce qui existe) comme étant la base structurelle de la matière (les 0,000001% restants). Cela signifie que la matière est comme l'écume qui flotte par dessus une mer de vide, ou pour le dire encore autrement, la matière atomique se retrouve située en des endroits précis de la géométrie du vide, que cette géométrie permet de préciser et de définir.


Cette géométrie prend la forme d'un double tétraèdre fractal, dont le cœur est constitué d'un équilibre vectoriel (nommée "vecteur à l'équilibre" ou "équilibre vectoriel" - vector equilibrium - par Richard Buckminster Fuller).

Cet équilibre vectoriel est communément appelé « cuboctaèdre » en géométrie classique. En effet, le cuboctaèdre est un solide d'Archimède, obtenu par troncature du cube. Il est le seul solide géométrique à présenter un équilibre vectoriel parfait. C'est à dire que les 12 vecteurs partant de ses sommets et irradiant de son centre se contrebalancent parfaitement dans l'espace avec les vecteurs irradiant depuis les sommets sur les arrêtes pour permettre un stabilité parfaite de la figure.

La Théorie de Nassim Haramein

Cette animation nous montre la croissance scalaire sur 3 octaves de cette géométrie parfaitement équilibrée qui est en fait la structure même de l'espace-temps. - 8 tétraèdres pointant vers l'intérieur (CONTRACTION), vers un point central, forment une structure en 3D où les 12 vecteurs (lignes orientées) de cette géométrie sont de même longueur (intensité) depuis le centre jusqu'aux arètes: le Cuboctaèdre. C'est la seule géométrie en 3D où tous les vecteurs sont en parfait équilibre, toutes les forces s'annulent depuis un centre commun, et donc malgré une densité infinie du vide, on ne ressent que le calme au centre.

 

 

 

Watch more De T videos on Frequency

8 tétraèdres pointant vers l'extérieur (EXPANSION) forment un tétraèdre étoilé. De ce fait la structure même de l'espace-temps contient en elle la géométrie de l'expansion (le spectre électromagnétique) et de contraction (la gravité), comme une respiration.

La Théorie de Nassim Haramein

Pour plus d'infos :

http://resonance.is/ • The Resonance Project

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>